Menu

God Of War 3 remastérisé sur PS4, un gain de beauté et de fluidité

Il n’a surement pas fallu beaucoup de questions à la marque Sony pour décider de la version de sa saga qu’elle allait adapter à sa nouvelle console de salon. Puisque le troisième épisode de God Of War a fait l’unanimité autour des aventures de notre héros, il a donc été choisi logiquement pour la réédition sur PS4. Ce nouvel opus a fait le bonheur de nombreux passionnés et a réussi à fédérer autour de lui de nouveaux membres. Que faut-il retenir du toilettage des aventures de Kratos ?

Pour ceux qui ne connaissent pas God Of war3

GOD Of War, c’est l’histoire d’un guerrier spartiate nommé Kratos qui a promis de servir le Dieu Arès toute sa vie en échange de la victoire de son camp contre les barbares. Au cours d’une de ses missions, il détruisit le temple du village et avec lui sa femme et son fils. Il a longtemps mené des quêtes pour les dieux avant de se retourner contre eux et plus particulièrement contre Zeus. En 2007, tous les joueurs ont fini leur épopée aux portes de l’Olympe où leur héros et sa bande de titans s’apprêtaient à lancer l’assaut contre Zeus lui-même. En clôturant le précédent opus sur ce suspense insoutenable, Sony a réussi à planter solidement les graines du volet suivant avant qu’il ne soit évoqué.

Quelques années plus tard, le héros revient avec plus de détermination face à tous les obstacles qui s’interposeront entre lui et son objectif qui est d’aller réclamer ce qui lui est dû. Sans vouloir spolier le quatrième épisode de la saga, il faut néanmoins relever le face-à-face entre le passé sanglant de Kratos et la perspective d’un avenir libérateur. L’histoire de cette nouvelle production offre aux joueurs une cinématique digne des studios de Hollywood.

Une histoire épique

Si God Of War est un jeu d’action qui possède une quantité faramineuse d’éviscérations, il faut reconnaitre la justesse avec laquelle l’évolution de l’histoire a été programmée. Que ce soit à travers des énigmes plus étudiées, des échauffourées dans des paysages hors du commun ou des cinématiques captivantes, tout est mis en œuvre pour retenir l’attention du joueur. Le nouveau jeu du japonais représente alors une cocotte mixant à la perfection une gameplay renouvelée à chaque scène. Les différentes phases du jeu permettent d’éviter ainsi la monotonie et la redondance.

Des actions diversifiées

Que l’on aime ou pas, la nouvelle version de la série intègre de nouvelles actions et fait la refonte des anciennes pour rendre les attaques plus spectaculaires. Il est donc possible d’autoriser Kratos à faire une attaque fulgurante au bout d’une course murale, mais aussi de contrer les offensives de l’ennemi et de les enchainer par un assaut plus fort. De nouvelles reliques, de nouvelles armes et des pouvoirs inédits sont utilisés dans les phases du jeu pour aveugler les ennemis ou encore pour découvrir des passages secrets.

Pour les habitués de la saga, il faut rappeler que les armes telles que les Gants de Zeus ou les Lames du Chaos sont inscrites sous de nouveaux noms. Ils retrouveront pourtant d’autres objets comme :

  • Les griffes d’Hades qui leur permettront de réaliser des attaques élégantes ;
  • Les invocations fantomatiques ;
  • Le fouet de Némésis.

Il faut aussi noter que l’arc d’Apollon, n’étant plus lié à la magie du joueur, pourra tirer autant de flèches que voulu.

Que vaut God Of War 3 sur PS4 ?

Pour justifier la réédition de cette Saga sur PS4, le principal argument marketing évoqué porte uniquement sur les valeurs 1080 p/60fps. Sony a fait évoluer son jeu pour l’adapter à la nouvelle génération de consoles et réussi ainsi à porter la résolution des images à 1080 pixels. Les scènes sont donc plus finement réalisées tandis que les textures connaissent encore plus de piqué. Les mouvements de notre héros deviennent encore plus fluides, et la saga évolue à côté des derniers jeux sans rougir du nombre d’années qu’elle a derrière elle.

Au-delà des données de la résolution et de la fluidité, l’arrivée de God Of War sur la nouvelle console du Japonais a fait l‘introduction à un mode photo. Il est en effet possible depuis le coin gauche du pavé tactile de la manette d’enclencher cette option. Ce même pavé permet de régler le zoom de l’image, puis de lui appliquer une multitude de filtres avant de faire son partage avec le bouton « Share ».

Si certaines personnes ne trouvent pas l’importance d’ouvrir leur bourse pour une version revisitée, il faut reconnaitre somme toute que cet opus est absolument sublime. Il permettra sans doute aux plus impatients de ronger leur frein en attendant la prochaine version prévue le premier trimestre de l’année 2018.

Passionné de jeux vidéo en tout genre, je vous partage ma passion, mes conseils, ainsi que toutes mes astuces !

Passionné de jeux vidéo en tout genre, je vous partage ma passion, mes conseils, ainsi que toutes mes astuces !

One comment

  1. admin dit :

    Très bon jeu que je recommande personnellement !

Laisser un commentaire

Publicité